nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Philippe Couillard refuse de relancer le débat sur le niqab

Philippe Couillard refuse de relancer le débat sur le niqab

Philippe Couillard refuse de relancer le débat sur le niqab Photo: archives La Presse canadienne

Philippe Couillard refuse de relancer le débat sur la question du visage découvert dans les services publics.

Le chef libéral affirme que son parti a déjà réglé cette question en adoptant la loi 62, sur le respect de la neutralité religieuse de l’État.

«Ce n’est pas un problème prioritaire pour le Québec.»

Pourtant, le Parti libéral compte dans ses rangs une ex-juge à la citoyenneté qui a déjà accepté qu’une femme porte un niqab lors d’une cérémonie d’assermentation qu’elle présidait.

En mai 2015, la candidate libérale dans Beauce-Nord, Myriam Taschereau, avait accepté qu’une femme assiste à sa propre cérémonie de citoyenneté le visage voilé. La dame avait cependant dû soulever son niqab afin de s’identifier.

Philippe Couillard reconnait pourtant que ce type de vêtement ne fait pas l’unanimité. «Les vêtements qui ont tendance à diminuer la présence des femmes sur les lieux publics ne sont pas des vêtements que la majorité des Québécois apprécient», admet-il. Mais il croit que c’est aux femmes de «décider elles-mêmes comment elles se vêtissent.»

«Vous allez me dire qu’il y en a qui sont peut-être forcées de le faire; d’autres pas. Mais comment on fait pour savoir la différence, questionne le premier ministre? Dans ce cas-là, il est toujours mieux d’aller du côté des libertés.»

Pour Philippe Couillard, il n’est pas question d’interdire aux femmes de se voiler le visage dans les lieux publics. «On a dit clairement qu’on n'avait aucun problème que les gens se vêtissent comme ils veulent, sur la plage ou dans les rues», conclut-il.

Le top CIME

Le top CIME

avec Steve Frison

En direct de 18:00 à 19:00
4150
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.