nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Alex Harvey se contente du 8e rang au Skiathlon de 30 km

Alex Harvey se contente du 8e rang au Skiathlon de 30 km

Alex Harvey (La Presse Canadienne)

PYEONGCHANG, Corée, République de — Alex Harvey a été dans le coup pendant 28,5 kilomètres, mais la course en comptait 30 et il a été incapable de gagner la première médaille masculine du Canada en ski de fond aux Jeux olympiques.

Harvey s'est maintenu parmi le groupe de tête tout au long des deux portions de 15 km — la première en style classique, la deuxième en style libre —, mais il a simplement manqué d'énergie et s'est contenté du huitième rang.

Le Norvégien Simen Hegstad Krueger a laissé tous ses rivaux sur place lors de la dernière montée du septième et avant-dernier tour au Centre de ski de fond d'Alpensia. Krueger a signé un chrono d'une heure, 16 minutes et 20 secondes et a gagné l'or olympique aux Jeux de Pyeongchang, dimanche.

Il a été accompagné sur le podium par ses compatriotes Martin Johnsrud Sundby (1h16:28) et Hans Christer Holund (1h16:28,9).

Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, a tenté de suivre Sundby et Holund quand ils se sont séparés du peloton avec environ 1,5 km à faire. Il a toutefois été incapable de suivre le rythme des deux Norvégiens.

«Le podium était encore réaliste jusqu'à l'avant-dernière montée, quand Sundby et Holund sont partis, a raconté Harvey, qui est âgé de 29 ans. Je suis resté dans leurs skis, mais j'ai progressivement perdu du terrain. Je dois leur lever mon chapeau. Ils étaient simplement plus forts aujourd'hui.»

Harvey a rallié l'arrivée avec 33,4 secondes de retard sur Krueger, avec un chrono de 1h16:53,4.

Le Suisse Dario Cologna, champion olympique en titre, a conclu l'épreuve en sixième position, franchissant l'arrivée en 1h16:45,1.

À sa troisième participation dans cette discipline aux Jeux olympiques, Harvey a signé son meilleur résultat après avoir terminé neuvième à Vancouver, en 2010, et 18e à Sotchi, en 2014. Il avait toutefois de plus grandes ambitions pour cette course à Pyeongchang.

«C'est une déception, clairement. Aujourd'hui, c'est moi qui n'avait pas les jambes, a-t-il reconnu. Je n'ai que moi-même à blâmer.»

Le mercure indiquait moins-12 degrés Celsius au départ de la course et les bourrasques de vent étaient parfois très fortes, faisant tourbillonner la neige sur le parcours.

Le Finlandais Iivo Niskanen a dicté le rythme en début de course lors de la portion en style classique, mais aucun skieur n'a été en mesure de s'échapper.

«Le classique, c'était facile, a dit bonnement Harvey. Niskanen s'est essayé lors des deux premiers tours, mais nous sommes restés en contrôle dans un groupe d'environ six. Puis nous avons ralenti. À cause du vent, personne ne poussait. C'était prévisible.»

Ce qui a été moins prévisible a été l'après-midi de Krueger, qui a chuté dès le premier virage de la course à la suite d'un contact avec les athlètes olympiques de Russie Andrey Larkov et Denis Spitsov. Ce dernier a finalement terminé en quatrième place.

Krueger s'est retrouvé à 30 secondes du peloton, mais il a rapidement comblé ce retard.

Avec trois tours à faire, Krueger, Sundby, Holund et leur compatriote Johannes Hoesflot Klaebo ont pris le contrôle à l'avant du peloton, mais leur attaque a rapidement été neutralisée par les poursuivants.

Krueger a finalement lancé son irrésistible poussée tout juste avant le dernier des quatre tours du parcours de style libre, avec environ trois km à franchir.

«On m'a dit ça tantôt qu'il était tombé. Ça rend sa victoire encore plus impressionnante, a dit Harvey, champion du monde en titre au 50 km classique. Aujourd'hui, c'était lui le meilleur au monde.»

Devon Kershaw, de Sudbury, en Ontario, a pris la 36e place. Graeme Killick, de Fort McMurray, en Alberta, et Knute Johnsgaard, de Whitehorse, au Yukon, ont respectivement terminé au 45e et 62e échelons.

Harvey, qui a récemment terminé à la troisième place du Tour de ski, sera de retour en action mardi pour le sprint en style classique. Il tentera encore une fois d'écrire une page d'histoire olympique canadienne.

«Mon classique a été très bon, l'équipement était très bon. Maintenant, je dois bien récupérer et retrouver mes bonnes jambes», a conclu Harvey.

Les nuits des Laurentides

En direct de 00:00 à 05:30

1755
100

Les nuits des Laurentides
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.